Pour accéder à la profession, l’avocat doit prêter serment :

Je jure comme Avocat d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité.

Il s’oblige à respecter un certain nombre de règles juridiques et éthiques dans sa pratique et ses relations professionnelles et extraprofessionnelles :

  • le principe d’indépendance garantit au client que les conseils donnés ne seront jamais guidés par un intérêt personnel ou une pression extérieure ;

  • le principe de loyauté interdit à l’avocat de conseiller ou défendre deux parties dont les intérêts sont susceptibles de s’opposer (règle du conflit d’intérêts) ;

  • le principe du contradictoire oblige les parties à se communiquer préalablement à l’audience l’argumentation et les pièces qu’elles entendent produire à la juridiction ;

  • le principe de confidentialité et le respect du secret professionnel couvrent les communications verbales ou écrites entre avocats, et entre l’avocat et le client, et les informations dont il peut avoir connaissance au cours d’échanges avec l’adversaire ;

  • le devoir d’information de conseil s’impose à l’avocat qui doit notamment informer son client sur les chances de succès de son affaire, les éventuelles voies de recours, l’état d’avancement et l’évolution de l’affaire et le montant prévisible de ses honoraires.